Areva responsable du dérapage budgétaire pour 2,3 milliards

La Cour des comptes prévoit un déficit public de 3,2 % du PIB en 2017 alors que le dernier gouvernement de François Hollande tablait sur 2,8 %. Il manque en effet 8 milliards. Parmi les principaux postes de dépassement identifiés dans l’audit de la Cour des comptes, il y a la recapitalisation d’Areva pour 2,3 milliards.

Areva a été récemment épinglée par le Haut comité pour la transparence et l’information sur la sûreté nucléaire (HCTISN). Dans un rapport publié le 22 juin, l’instance met en cause le groupe – et EDF ! – pour son manque de transparence dans la gestion des anomalies détectées sur la cuve de l’EPR de Flamanville.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*