60 élus pour un moratoire sur la 5G

Dans une tribune publiée par Le Journal du dimanche une soixantaine d’élus locaux (dont les maires de Bordeaux, Lyon, Marseille) et des figures de la gauche ou de l’écologie (Yannick Jadot, Jean-Luc Mélenchon, Adrien Quatennens, François Ruffin, Éric Piolle, Julien Bayou …) plaident pour un moratoire sur le déploiement de la 5G. Ils reprennent une proposition de la Convention citoyenne pour le climat,

Le texte souligne que ce choix technologique « intervient sans étude d’impact climatique et environnemental ni aucune consultation publique préalable. ».

Exploitation des ressources naturelles

Les signataires de la tribune soulignent encore que :

« le déploiement de la 5G va exponentiellement accélérer l’exploitation de ressources naturelles non renouvelables, la pollution due à l’extraction des métaux rares, et la génération de quantité de déchet pas ou peu recyclable. »

Enfin, ajoutent-ils,

« Alors que la technologie 4G n’est toujours pas totalement déployée, que les collectivités dépensent des sommes importantes pour équiper en fibre les espaces ruraux et des espaces mal desservis, l’arrivée de la 5G risque surtout d’aggraver les fractures numériques existantes. Nous nous interrogeons sur le rôle de la 5G et de l’Internet mobile dans la résorption de la fracture numérique. »

Le moratoire demandé devrait aller jusqu’à l’été 2021. Ce qui permettrait, pour les signataires de la tribune « la tenue d’un débat démocratique décentralisé sur la 5G et sur les usages numériques ».