©Horizon durable
Société

Culottée et pas très attachante, c’est la poêle qu’il me faut

Le vendeur avait promis que le revêtement était à l’épreuve des balles ou presque. Mais après trois ans d’utilisation, la belle poêle qui n’attache jamais et se lave en un clin d’œil ressemble à un champ de labours après un bombardement au napalm. Sans parler du revêtement qui s’en va visiter notre tube digestif. La solution ? Investir dans la tôle ou la fonte. Et [lire la suite de l'article]