Les cinq défis qui attendent Nicolas Hulot

Nucléaire, climat, diesel, pesticides et perturbateurs endocriniens, ce sont là les chantiers où le nouveau ministre de la Transition écologique et solidaire est attendu. Il devra faire la preuve de ses talents politiques, mais surtout diplomatiques. Nombre de décisions requièrent d'être prises à l'échelle européenne, voire planétaire. Face à lui se dresseront de puissants intérêts économiques qui trouveront certainement des relais au sein même du gouvernement. Saura-t-il vaincre ces résistances?
1- Le nucléaire

Emmanuel Macron a indiqué, tout au long de sa campagne, qu’il s’en tiendrait aux objectifs prévus par la loi sur la transition énergétique pour la croissance verte de 2015. Celle-ci prévoit de ramener la part du nucléaire à 50 % en 2025.

Début 2018, doit intervenir la


 

Cet article est réservé aux abonnés. Nous vous offrons cinq jours d'abonnement gratuit à Horizon Durable, sans engagement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à votre compte pour continuer la lecture