Comment le lobby pro-OGM bidonne les chiffres des cultures transgéniques

Une curieuse association non gouvernementale livre chaque année un rapport sur la progression des cultures OGM de par le monde. Objectif, démontrer que les plantes transgéniques peuvent venir à bout de la faim dans le monde et qu'elles séduisent, de ce fait, de plus en plus d'États et de producteurs. Mais quand on y regarde de plus près, les chiffres sont erronés. On ne s'étonnera pas de retrouver parmi les bailleurs de fonds de cet organisme le groupe Monsanto, le premier vendeur de semences OGM.

La superficie des terres consacrées à la culture de plantes OGM serait en augmentation de 3 %. C'est l'International Service for the Acquisition of Agri-biotech Applications (ISAAA) qui l'affirme dans son rapport . . .


 

Cet article est réservé aux abonnés. Vous pouvez vous abonner en cliquant sur ce lien.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à votre compte pour continuer la lecture