La Commission européenne renonce à définir les perturbateurs endocriniens.

La Commission européenne devait proposer mardi 30 mai, une définition des perturbateurs endocriniens aux États membres. Elle y a renoncé en raison de désaccords persistants entre ces derniers. C’est la 5e tentative avortée de proposer une définition. En l’absence de celle-ci, les perturbateurs endocriniens continuent d’être utilisées sans restrictions ni précautions.