Encore un député de moins pour La République en marche

C’est le 45e député à claquer la porte du groupe de La République en marche. Loïc Kervran, élu de la 3e circonscription du Cher, quitte le groupe parlementaire et le mouvement d’Emmanuel macron.

Dans un entretien accordé au Berry Républicain, le député affirme ne plus se retrouver dans le mouvement dont il fut le créateur dans son département :

« J’ai rejoint un mouvement et là, je fais face à un parti. J’ai rejoint un mouvement qui prônait la participation citoyenne sur tout le territoire et là, j’ai l’impression de faire face à un appareil parisien. J’ai rejoint un mouvement qui dépassait les traditionnels clivages gauche droite et là, j’ai l’impression que chacun revient dans sa famille politique, à gauche ou à droite. »

Prises de distances

Ces derniers mois, il avait pris ses distances avec l’exécutif. Il s’est ainsi rangé derrière Richard Ferrand, le président de l’Assemblée nationale pour s’opposer au projet de commission extraparlementaire suggéré par Jean Castex pour réécrire le très contesté article 24 de la loi de Sécurité globale.

Loïc Kervran a également dénoncé la prise à partie par la majorité présidentielle des journalistes qui avaient révélé le financement du syndicat Avenir lycéen par le ministère de l’Éducation nationale.

Enfin, il a voté contre la réintroduction des néonicotinoïdes pour sauver la production betteravière.

Le transfuge rejoint Agir

Le député du Cher a aussitôt rejoint le groupe parlementaire Agir créé en mai de cette année. Il rassemble des anciens députés de l’UDI et de La République en marche. S’inscrivant dans la majorité présidentielle, plutôt sur son flanc droit, ce groupe rassemble de nombreux proches de l’ancien Premier ministre Édouard Philippe.

Membre de la commission de la Défense Nationale et des Forces Armées ainsi que de la commission de vérification des fonds spéciaux, Loïc Kervran devrait continuer à siéger dans ces deux instances. En revanche, l’incertitude demeure sur son poste de vice-­président de la Délégation au renseignement.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


18 − onze =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.