Être écolo au bureau, c’est possible et facile

Être écolo au bureau 13 millions de Français – dont l’auteur de ces lignes — travaillent dans un bureau. Soit 46 % de la population active. Ils y passent en moyenne 200 jours par an. S’il est donc un lieu où il est important d’agir pour l’environnement, c’est bien là.

À cet effet, l’Agence de l‘environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe) vient de publier un guide pratique intitulé « Écoresponsable au bureau ».

Un rappel utile des gestes qui peuvent diminuer la consommation d’énergie. Certes sur ce chapitre, nous croyons tout connaître. Et pourtant…

Éteindre son ordinateur

Ainsi, 4% des écrans et 15% des unités centrales sont laissés inutilement allumés en permanence. L’écran représente entre 20 et 30% de la consommation d’énergie totale d’un ordinateur.

Or la simple extinction des PC au-delà d’une heure d’inactivité permettrait d d‘économiser jusqu’à 11 % d’électricité.

Le développement du numérique ne s’est pas traduit par une diminution de la consommation de papier. Celle-ci représente 75 % des déchets de bureau.

Un arbre sacrifié chaque année par nos impressions au bureau

Être écolo au bureauChaque salarié consomme annuellement 70 à 85 kg de papier, soit l’équivalent de 30 ramettes. À peu près ce que permet de produire un arbre.

Pourtant, 16 % des documents imprimés ne sont jamais lus, ce qui représente un gaspillage annuel de 400 millions d’euros. Par ailleurs, 25 % des documents sont jetés cinq minutes après leur impression.

Il faut donc y réfléchir à deux fois avant de lancer l’imprimante. Et dans ce cas, le recyclage s’impose. Selon l’Ademe, seulement 20 % du papier utilisé au bureau est recyclé, contre 41 % à la maison. La marge de progression reste importante. Déjà, imprimer systématiquement en noir et blanc, recto verso constituerait une avancée.

Et il existe même des polices de caractères qui se révèlent plus économes à l’usage : EcoFont, Ryman Eco et Garamond

Ces petites économies n’ont l’air de rien ? Détrompez-vous : le recyclage des papiers évite l’émission de 390 000 tonnes de dioxyde de carbone (CO2) par an, soit les émissions annuelles de 200 000 voitures.

Et ces mails dont vous inondez vos collègues ? La plupart ne sont lus qu’en diagonale, tant nous sommes submergés de messages. Saviez-vous qu’envoyer un courriel d’un Mo à une personne équivaut à une heure de consommation d’une ampoule de 25 W ?

Bref, autant de conseils judicieux que nous nous sommes promis, à Horizon durable, d’appliquer à la lettre. Enfin, nous allons essayer.