Une larve serait capable de dévorer et dissoudre le plastique

Un petit ver blanc est peut-être la promesse d’une révolution biologique à venir. Selon un article paru dans la revue Current biology,  la fausse teigne de la cire, parasite connu des ruches, est en effet capable de dévorer le polyéthylène. Autrement dit, cette larve mange le plastique. Non pas en le broyant en de minuscules particules, mais en le transformant chimiquement avec ses glandes salivaires.

C’est une scientifique espagnole qui a découvert cet étrange pouvoir de l’insecte. Presque par hasard. Apicultrice à ses moments perdus, elle avait mis de la cire infectée par la fausse teigne dans des sacs poubelles. Quelques heures plus tard, elle remarquait que les sacs étaient percés de multiples trous. Elle s’est alors intéressée de plus près à l’animal…

Les chercheurs travaillent maintenant à isoler l’enzyme qui permet à la fausse teigne de transformer le plastique. S’ils y parviennent, ce sont alors les millions de tonnes de plastique souillant les océans du globe qui pourraient être éliminés.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


douze + dix =