L’océan doit rester le bien commun de l’humanité

Journaliste et navigatrice, vice-présidente de l’association Innovations bleues, Catherine Chabaud lance l’Appel pour l’océan, bien commun de l’humanité. Un projet soutenu par l’une des plus belles courses au monde : la Route du Rhum-Destination Guadeloupe, dont le départ sera donné le 4 novembre à Saint-Malo.

De ces expériences de navigatrice, Catherine Chabaud garde en mémoire quelques folles aventures (elle est la première femme à avoir terminé un Vendée Globe) et une grande surprise : celle de voir la haute mer devenir une poubelle, un no man’s land abandonné de tous. Face au danger que représente la pollution du grand large, l’ex déléguée à la mer et au littoral au sein des ministères de l’environnement s’est lancée dans un projet fou : faire de l’océan une propriété commune, reconnue et protégée par les Nations Unies, en intégrant dans le droit international de la mer la notion de bien commun. Cela permettrait de donner la primauté au principe de responsabilité commune, placée au-dessus des intérêts stratégiques et économiques des États afin de préserver et de protéger le milieu marin. Simple dans l’idée, le projet n’en est pas moins ambitieux.

Le soutien de la Route du rhum

Soutenue par des scientifiques, des ONG et des politiques, et déjà rejointe par les coureurs du Vendée Globe (classe IMOCA), Catherine Chabaud peut également compter sur les skippers et l’organisateur de la Route du Rhum, course qui relie Saint-Malo à Pointe-à-Pitre, (Guadeloupe) et dont on fête cette année les quarante ans d’existence. Pendant toute la durée du village de la course (dès le 24 octobre), un stand sera consacré à cet Appel, permettant d’expliquer ses enjeux au grand public et de réunir des signatures.

Un bateau sera également ambassadeur de l’appel. Skippé par Jean-Marie Patier, compagnon de Catherine Chabaud, le « Cigare Rouge » Formatives-Network participera à la course dans la catégorie « Rhum mono ».

Pour signer l’Appel, rendez-vous sur oceanascommon.org

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*