Paris : moins de pollution sur les berges, davantage sur les quais

Airparif,  l’organisme qui surveille la qualité de l’air d’Ile-de-France, a rendu public le résultat de ses mesures depuis la piétonnisation des voies sur berges. Il relève « une amélioration globale de la qualité de l’air le long des quais, pouvant atteindre jusqu’à -25% » à l’automne 2016 par rapport à 2015.

Le rapport d’étape remarque néanmoins que :

« La suppression totale de deux voies de circulation sur les quais bas compense les augmentations des quais hauts, dont le nombre de voies est resté identique et ne peut absorber la totalité du trafic antérieurement présent sur le quai bas »

Airparif constate ainsi « une dégradation » de cette qualité de l’air « autour des carrefours dans cette zone et à l’est de la zone, dès la fin de la portion piétonnisée ».

Autrement dit, la pollution s’est déplacée des berges vers les quais. Dans quelle mesure ? Pour la mairie de Paris, il s’agit de « hausses très localisées nettement inférieures à la baisse générale constatée sur la rive droite ».

La Région Ile-de-France estime quant à elle que :

Le scénario actuel de fermeture des voies sur berge ne fait que déplacer le problème de la pollution. Pour la Région, cela souligne la nécessité des mesures compensatoires qu’elle a proposées le 14 mars : notamment la création de 6 carrefours intelligents sur les quais hauts et le boulevard Saint-Germain pour les fluidifier.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*