Perturbateurs endocriniens : le parlement européen retoque la Commission

La définition des perturbateurs endocriniens proposé par la Commission européenne a été rejetée par le Parlement européen. Les députés ont en effet approuvé l’objection au projet de règlement de la Commission relatif aux critères déterminant les propriétés perturbatrices du système endocrinien ce mercredi 4 octobre. 389 voix se sont portées sur l’objection. Une majorité absolue de 376 voix était requise.

La Commission devra donc proposer une autre version de ses critères d’identification des perturbateurs endocriniens « dans les plus brefs délais ».

La communauté scientifique et les ONG estimaient  la proposition de la Commission insuffisamment précise. Position qui a longtemps été celle de la France. Notre pays a longtemps bloqué ce projet de définition au sein du comité qui travaillait sur la question. Mais le 4 juillet dernier, sous l’impulsion de Nicolas Hulot, une ultime mouture du texte avait permis de trouver une majorité. Elle n’a pas satisfait les parlementaires européens.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*