Plan climat de Nicolas Hulot : l’essentiel des mesures

Le ministre de la transition écologique Nicolas Hulot a présenté jeudi 6 juillet « un plan climat » dont voici les les principales mesures :

  • 2022 : fin du charbon
  • Confirmation de la part du nucléaire ramenée à 50% en 2025.  Possibilité d’aller plus loin à cette date.
  • Interdiction de tout permis d’exploration pour le pétrole, le gaz et le charbon de façon à ce qu’en 2040 les exploitations de ressources fossiles arrive à expiration.
  • Éradiquer en dix ans les bâtiments qui sont des « passoires thermiques ». Sur les 50 milliards d’euros du plan d’investissements annoncé par le gouvernement, 4 seront utilisés pour lutter contre la précarité énergétique.
  • Le prix de la tonne de carbone dépassera les 100 € en 2030
  • Convergence de la fiscalité diesel et essence à la fin du quinquennat
  • Neutralité carbone en 2050. Pour ce faire il faut diviser par quatre les émissions françaises entre 1990 et 2050, avec une baisse de 40% en 2030.
  • Fin de la vente des véhicules diesel et essence en 2040
  • Paris capitale de la finance verte
  • Accueil de la 47e session du GIEC en 2018
  • Simplification du cadre administratif autour des des énergies renouvelables.
  • Lancement des états généraux de l’alimentation en juillet
  • Mettre fin à la déforestation importée en France (Amazonie Asie du Sud-Est et bassin du Congo)
  • S’adapter aux changements climatiques
  • Soutenir les pays en voie de développement. 5 milliards de dollars par an y seront consacrés à partir de 2020

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*