Premier couac entre le ministre de l’Agriculture et Nicolas Hulot

Interrogé sur RMC lundi 26 juin, le nouveau ministre de l’Agriculture, Stéphane Travert a confirmé que le gouvernement envisageait  de revenir sur l’interdiction des néonicotinoïdes, ces pesticides qui détruisent les colonies d’abeilles, et l’épandage aérien de produits phytosanitaires. Selon un document des services du Premier ministre, dont la station de radio s’est procuré une copie, la loi biodiversité, votée par les députés en juillet 2016,

« va plus loin que ce qui est prévu par la réglementation de l’UE et n’est pas conforme à la procédure d’approbation européenne des substances actives ».

Nicolas Hulot a aussitôt réagi en publiant le tweet suivant :

Aux termes de la loi actuelle, les néonicotinoïdes seront définitivement interdits à partir de 2018, même si des dérogations restent possibles jusqu’en 2020.  On se souviendra que Nicolas Hulot avait été en pointe dans le combat contre cet insecticide…

Mise à jour du 26-06-2017 à 13h 15

Les services du Premier ministre viennent de diffuser le communiqué suivant :

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*