La présence de nanoparticules dans un produit ne pourra plus être cachée. En principe…

Un arrêté signé le 5 mai contraint les fabricants à indiquer la présence de nanoparticules dans la composition de leurs produits. Mais ils n'ont jamais satisfait aux obligations précédentes en la matière. Pourquoi se conformeraient-ils à cette obligation maintenant ? Il en va pourtant de la santé des consommateurs. Ces substances sont fortement soupçonnées par les autorités sanitaires d'être cancérogènes .

La transition gouvernementale a du bon. Avant de quitter son Ministère Ségolène Royal a signé en rafale quantité de décrets. Parmi ceux-ci un texte très attendu sur les nanomatériaux présents dans les aliments. Un récent avis . . .


 

Cet article est réservé aux abonnés. Vous pouvez vous abonner en cliquant sur ce lien.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à votre compte pour continuer la lecture