Le scooter électrique, c’est assez courant!

Avec les primes gouvernementales à l’achat d’un véhicule électrique, l’attrait pour les deux-roues à pile va grandissant. Loin d'être anémiques comparés à leurs homologues thermiques, ces engins se révèlent assez décoiffants.  Au point de séduire les motards les plus chevronnés. A l'usage, ils se révèlent assez pratiques. Mais, faute de bornes de recharge en nombre suffisant sur les grands itinéraires, ils ne peuvent toujours pas rivaliser avec les gros cubes à essence.

Un matin, Serge, le rédac chef, me dit : « Tu vas essayer des scooters ». Ce type est dingue. Évidemment, j’ai pris cette proposition comme un affront. Moi, la motarde de souche, je devrais échanger des fluides avec des scoutres… des coustres… des scutes… Ah non, je n’y arriverai pas ! « Il s’agit de scooters électriques », ajoute-t-il en me jetant . . .


 

Cet article est réservé aux abonnés. Vous pouvez vous abonner en cliquant sur ce lien.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à votre compte pour continuer la lecture