Pesticides

Les néonicotinoïdes, ces tueurs d’abeilles

Un éventuel assouplissement de l’interdiction des néonicotinoïdes ainsi que l’envisageait lundi 26 juin, le ministre de l’Agriculture, Stéphane Travert, aurait pu avoir de lourdes conséquences. Car plus de 20 années d’utilisation de cet insecticide ont sérieusement porté atteinte à l’apiculture française et à la biodiversité. Le recadrage de l’intéressé par Nicolas Hulot, suivi par celui de Matignon a été bienvenu. [lire la suite de l'article]

Confiseries cancérogènes E171 - @horizondurable
Politique

La présence de nanoparticules dans un produit ne pourra plus être cachée. En principe…

Un arrêté signé le 5 mai contraint les fabricants à indiquer la présence de nanoparticules dans la composition de leurs produits. Mais ils n’ont jamais satisfait aux obligations précédentes en la matière. Pourquoi se conformeraient-ils à cette obligation maintenant ? Il en va pourtant de la santé des consommateurs. Ces substances sont fortement soupçonnées par les autorités sanitaires d’être cancérogènes [lire la suite de l'article]

Confiseries cancérogènes E171 - @horizondurable
Perturbateurs endocriniens

Des nanoparticules cancérogènes dans les confiseries

Un additif alimentaire, employé sous forme de nanoparticule, se révèle cancérogène. Il est particulièrement présent dans les confiseries. Il va falloir désormais y regarder à deux fois dans les rayonnages dédiés aux confiseries, cosmétiques et préparations pour le petit-déjeuner. Car dans la composition de ces produits entre souvent un additif dénommé E171, le code du dioxyde de titane. Un composant [lire la suite de l'article]

©Horizon durable
Société

Culottée et pas très attachante, c’est la poêle qu’il me faut

Le vendeur avait promis que le revêtement était à l’épreuve des balles ou presque. Mais après trois ans d’utilisation, la belle poêle qui n’attache jamais et se lave en un clin d’œil ressemble à un champ de labours après un bombardement au napalm. Sans parler du revêtement qui s’en va visiter notre tube digestif. La solution ? Investir dans la [lire la suite de l'article]