Pas d'image
Sur le radar

Loi climat à l’Assemblée en mars

Le projet de loi reprenant les propositions de la Convention citoyenne pour le climat devrait être examiné par l’Assemblée nationale à la fin du mois de mars. Le texte, qui comporte 65 articles répartis en 6 titres sera présenté au Conseil des ministres au mois de février. Sur les 146 mesures (sur 149) retenues par le président de la République en juin 2019, une cinquantaine, selon [lire la suite de l'article]

Biodiversité

Un référendum sur l’environnement aux allures de plébiscite

Et maintenant, le référendum ! C’est la dernière promesse du chef de l’État. Lundi 14 décembre, Emmanuel Macron a annoncé aux 150 membres de la Convention citoyenne pour le climat qu’il soumettrait à référendum l’intégration de la préservation de l’environnement et de la biodiversité dans l’article 1er de la Constitution. Il serait ainsi rajouté la phrase suivante : « la République garantit la préservation de la biodiversité, de l’environnement et [lire la suite de l'article]

Pas d'image
Transes politiques express

Macron n’est pas un amish de l’environnement

Les 150 membres de la Convention citoyenne pour le climat ont dû s’étrangler lundi 14 septembre. Devant un parterre d’entrepreneurs de la French Tech réunis dans la salle des fêtes de l’Élysée, Emmanuel Macron s’est livré à une charge caricaturale contre les opposants à la 5G. « Je ne crois pas que le modèle Amish permette de régler les défis de l’écologie contemporaine ». «La France est le [lire la suite de l'article]

Climat

146 des 149 propositions sur le climat reprises par Macron

La vague verte des municipales a visiblement impressionné jusqu’au chef de l’État. En effet, sur les 149 mesures proposées par la Convention citoyenne pour le climat, celui-ci n’en a écarté que trois. L’abaissement de la vitesse à 110 k/h au lieu de 130 afin d’éviter que les travaux de la convention ne s’abîment dans une polémique. La taxation à 4 % des dividendes des entreprises qui, [lire la suite de l'article]

Climat

La bonne surprise de la Convention citoyenne pour le climat

L’affaire avait tout du gadget politique. Mise en place au lendemain du grand débat, la Convention citoyenne pour le climat, réponse présidentielle à la crise des gilets jaunes, s’annonçait comme un comité Théodule de plus. Une de ces commissions destinées à enterrer un problème pour reprendre le mot de Clémenceau. Mais on n’est jamais à l’abri d’une bonne surprise. Loin de jouer les figurants, les [lire la suite de l'article]