Politique

L’avenir en commun de la gauche et des écologistes se fait désirer

L’écologie a le vent en poupe. À Lyon, Bordeaux, Strasbourg, Toulouse, Marseille, Grenoble, les candidats écologistes, soutenus par la gauche, sont en position de l’emporter. Une dynamique qui, paradoxalement, réveille la question de l’union à gauche. Sans le renfort des voix écologistes, cette dernière ne peut prétendre incarner une alternance nationale. Aux dernières élections européennes, toutes familles confondues, elle avoisinait les 20 %. De leur côté, [lire la suite de l'article]